x

Je souhaite être rappelé !

Merci de me contacter au numéro suivant :

    Le respect de votre vie privée est notre priorité

    Ce site utilise des cookies pour personnaliser son contenu, suivre son trafic et vous relier à nos divers réseaux sociaux.
    Si vous souhaitez en savoir plus, vous pouvez consulter nos mentions légales. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez notre politique d'utilisation des cookies.

    Tendances déco 2023 avec Maison & Objet

     

    Jusqu’au 23 janvier se tient à Villepinte le salon Maison & Objet. Maison&Objet c’est l’occasion de faire le plein de tendances émergentes et de nouveautés déco pour cette année 2023.

    Alors suivez nous…

    Take care

    En 2023, c’est décidé, on se reconcentre sur l’essentiel. On prend alors soin de soi autant que des gens qui nous entourent, que de la planète. Pas étonnant dès lors de voir pulluler du mobilier aux formes réconfortantes, arrondies et au textile douillet.

    En ce début d’année, le salon Maison&Objet de janvier 2023 met en lumière le thème TAKE CARE. Une notion porteuse de sens et tournée vers l’avenir, que l’on doit au chasseur de tendances Vincent Grégoire de l’agence NellyRodiPrendre soin de la nature, s’occuper de soi mais aussi des autres, protéger le patrimoine et les savoirs... Voici les quatre piliers sur lesquels repose ce nouveau thème inspirant et inspiré selon Vincent Grégoire. Pile dans la mouvance slow, il répond à un besoin de transparence de la part des marques, d’inclusion et de responsabilité aussi vis-à-vis de nous autres, plus que jamais consom’acteurs !

    Slow Design, et si on ralentissait un peu la cadence

    Consommer moins mais mieux, c’est en substance la philosophie prônée par le mouvement Slow Design. Quelles sont les valeurs de cette démarche (d)éco éthique et comment tendre vers un design plus engagé et responsable ?

    Dans les faits, cela va se traduire par le développement de méthodes de création, de production et de consommation du design et de la déco toujours plus respectueuses de l’environnement, un engagement croissant pour le bien-être de la planète et de ses habitants et une mise en valeur de l’artisanat et des savoir-faire, replacés au cœur du processus créatif. Voici la promesse engagée du salon Maison&Objet. Sans oublier le upcycling, comment transformer un objet et réutiliser certains tissus, certaines matières, à partir d’objets existants.

     

    Une chose est certaine, on est plus que jamais dans l’air de l’upcycling, du recyclage, du vintage. Plus simplement, l’esprit du upcycling consiste à créer une pièce nouvelle à partir de choses anciennes. Aujourd’hui, cette tendance est omniprésente dans notre quotidien et pas seulement en décoration, mais aussi dans l’industrie, la mode, l’art et le design. Aussi tendance, qu’écologique et responsable, l’upcycling, ou tout simplement surcyclage en français, est un élément phare de la slow décoration.  L’idée première est de récupérer des objets anciens et fatigués et de leur offrir une nouvelle vie, en les détournant de leur utilisation première, tout en les valorisant.

    Plus qu’une tendance, l’upcycling est un véritable art de vivre. C’est un moyen ludique de participer à la pérennité des matériaux et de lutter contre l’impact de notre mode de vie sur la planète. 

     

    Viva Magenta, un peu de couleur pour égayer notre vie

    On célèbre le retour d’un design flamboyant, coloré et assumé. Selon Pantone, la couleur de l’année sera Le Viva Magenta , « une nuance enracinée dans la nature, issue de la famille des rouges et exprimant un nouveau signal de force, capable de conduire le design pour créer un avenir plus positif ». En attendant, des casques audio aux canapés, de la commode esprit Louis XV à la couleur des draps, des coussins et vases, le rouge framboise est là et bien omni-présent en 2023.

    C’est sûr, la sphère décoration s’annonce plus flamboyante que ces dernières saisons. Mais sans perdre de vue la raison : on garde le cap sur les enjeux écologiques avec du plastique recyclé, du bois sourcé, des matières brutes et durables comme la chaux, le grès, la céramique… Après une déco réconfortante, due au replis sur soi pendant les confinements, les propositions sont désormais plus revigorantes. Une autre manière de s’occuper de soi, des autres et surtout de notre chère planète.

    Le rose aussi signe un come-back fracassant, rose poudré notamment ainsi que le Terracotta.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Sans oublier un grand réconfort grâce à la rondeur et aux textiles douillets

    Pas étonnant de voir, uniquement ou presque, du mobilier aux formes réconfortantes et au textile douillet. Si la laine bouclée et les matières chaleureuses continueront de meubler nos appartements et maisons, on note aussi la métamorphose de nos assises. Après le boom des canapés courbes, ce sont nos fauteuils et chaises et qui s’arrondissent pour se faire plus enveloppant que jamais. Tout est rond ou presque en 2023, des luminaires aux vases, fauteuils et tables basses…

    Maison & Objet, c’est aussi le moment pour découvrir des pépites déco, avec une place significative aux designers italiens et ukrainiens. Une envie de déménager, de changer de décor, notre équipe de chasseurs immobiliers Homelikehome est à votre service pour dénicher votre nouvel Home Sweet Home pour 2023. Contactez-nous !

     

    Crédit photos @paris.parisienne

    Upcycling ou surcyclage, nouvelle année 2023 et nouvelles tendances à suivre

    Chaque début de nouvelle année rime avec nouveautés, nouvelles collections, nouvelles idées, et surtout les bonnes résolutions pour la nouvelle année. Alors quelles sont les bonnes résolutions en matière de décoration en 2023 : protéger notre planète !

     

    Qu’est ce que l’upcycling ou le surcyclage ? 

    Une chose est certaine, on est plus que jamais dans l’air de l’upcycling, du recyclage, du vintage. Plus simplement, l’esprit du upcycling consiste à créer une pièce nouvelle à partir de choses anciennes. Aujourd’hui, cette tendance est omniprésente dans notre quotidien et pas seulement en décoration, mais aussi dans l’industrie, la mode, l’art et le design. Aussi tendance, qu’écologique et responsable, l’upcycling, ou tout simplement surcyclage en français, est un élément phare de la slow décoration.  L’idée première est de récupérer des objets anciens et fatigués et de leur offrir une nouvelle vie, en les détournant de leur utilisation première, tout en les valorisant.

    Plus qu’une tendance, l’upcycling est un véritable art de vivre. C’est un moyen ludique de participer à la pérennité des matériaux et de lutter contre l’impact de notre mode de vie sur la planète. 

     

    « Rien ne se jette, tout se transforme », tel pourrait être le slogan de l’upcycling. Il s’agit de privilégier des objets abandonnés pour leur donner une nouvelle vie. Des meubles de brocante transformés, du mobilier industriel mis au rebut qui renaît, des meubles trouvés dans le grenier de nos parents.

    Que signifie l’Upcycling design ?

    L’Upcycling design c’est tout simplement le recyclage de la décoration. Il a comme objectif d’utiliser des meubles ou objets de décoration abimés, un peu passés de mode, pour en créer de nouveaux….une sorte de mix and match et le tour est joué On peut donc changer l’utilité d’un meuble ou d’un accessoire déco, pour l’utiliser dans une autre pièce.

    Cela permet aussi de réparer certains meubles en les mettant au goût du jour, en évitant de les envoyer à la poubelle. Une manière d’être plus écoresponsable et de créer avec peu de budget une déco originale qui laisse s’exprimer votre créativité et personnalité. L’Upcycling design est la vrai tendance déco de 2023.

     

    Quels sont les avantages de l’upcycling ? 

    Outre la fierté de concevoir ses propres éléments de décor, l’upcycling possède de nombreux avantages tant sur le plan écologique, qu’économique et personnel.

     

    • Réduire sa quantité de déchets :

    L’upcycling permet de limiter sa quantité de déchets puisque les objets destinés à être jetés se voient offrir un tout nouveau destin. C’est une cause environnementale forte, lorsqu’on pense que certains matériaux mettent plusieurs dizaines d’années à se dégrader dans leur intégralité.

     

    • Diminuer son impact environnemental :

    L’upcycling préserve les ressources naturelles en utilisant des matières premières déjà existantes. Nul besoin en ce sens, d’en extraire de nouvelles et de faire fonctionner des usines pour les fabriquer. Certes, il sera nécessaire de les transformer, mais la transformation d’un objet existant requiert beaucoup moins d’énergie que pour une toute nouvelle création.

     

    • Faire des économies :

    Les économies sont toujours les bienvenues, principalement dans le contexte inflationniste que nous connaissons. Certains d’entre nous se débarrassent gracieusement de leurs vieux objets. À raison d’un peu d’astuce, d’imagination et …d’huile de coude, le champ des possibilités pour transformer un objet est illimité ou presque, et le tout, pour un budget plus que maîtrisé.

     

    • Se recentrer sur l’essentiel et concevoir un objet unique !

    Aujourd’hui, nous avons tendance à consommer et à sur-consommer, sans en imaginer les conséquences. L’upcycling est un bon moyen de ralentir, d’imaginer, de créer. C’est un moment où l’on s’autorise à faire une pause, à essayer, à se tromper parfois, mais surtout à prendre du plaisir.

    De plus, l’upcycling est la garantie de s’offrir un objet parfaitement unique, et qui plus est, qui peut être réalisé chez vous et par vos soins.

    Quels sont les objets concernés par l’upcycling ? 

    Absolument tous les objets de votre quotidien, ou presque ! La seule limite fixée est votre imagination.

    Vous êtes à court d’idée ? Prenez le temps de vous poser, et vous verrez que vous avez une imagination débordante. Pourquoi ne pas transformer vos vieux bocaux en vases, votre skateboard en étagère, votre ancienne guitare en pot de fleurs ou votre planche de surf en table basse ? Transformer un vieux charriot utilisé dans les usines, en table basse, empiler les caisses de rangements en bois pour en faire une étagère.

    Vous l’aurez compris, les possibilités sont infinies ! Si néanmoins, vous avez peur de vous lancer dans cette grande aventure, certains fabricants se sont spécialisés dans ce domaine.

     

     

    Même une décoration contemporaine peut faire appel à des objets qui ont déjà eu une première vie. Si vous êtes sensible à notre chère planète, mais que vous avez tout de même envie d’une déco soignée, regardez les sites de seconde main, les ventes aux enchères, les brocantes et vides greniers en tout genre, sans oublier les Puces de Saint-Ouen pour les parisiens, notamment avec l’ouverture du nouveau restaurant « HaSalon » qui remplace « les Cocottes », avec le fameux chef israélien Eyal Shani.

    Donnez une seconde vie aux objets et aux meuble de vos parents et grands parents, et à tout ce mobilier que vous aurez eu le loisir de chiner durant ces longs week-ends de janvier : décaper, patiner, repeindre, voilà de quoi occuper vos week-ends pluvieux. De plus, c’est un bon moyen pour faire cela en famille, et pour impliquer vos ados qui seront très contents de votre nouvelle  résolution 2023. Si vous avez un peu de temps libre le week-end du 11-12 février, et une envie de chiner, rendez-vous au salon du vintage au Carreau du Temple à Paris, 4 rue Eugène Spuller, 75003…

    2023, les nouveautés en immobilier

     

     

    Nous sommes certains que vous attaquez cette nouvelle année 2023, plein d’énergie, malgré l’augmentation du coût de l’énergie à prévoir tout au long de cette nouvelle année. Parmi vos résolutions pour la nouvelle année, vous avez peut-être pris la décision d’acheter un bien immobilier.

    Homelike Home vous dévoile les nouveautés 2023 en immobilier, afin de vous éclairer sur tous les changements à envisager.

    L’actualité des taux immobilier à l’horizon 2023 :

    C’est officiel, le taux d’usure a augmenté au 1er janvier 2023 et est passé de 3,05 % à 3,57 % pour les prêts sur 20 ans et plus ! Une hausse qui va permettre aux dossiers bloqués jusqu’ici par le taux d’usure d’être à nouveau finançables.

    Petit rappel sur la définition du taux d’usure. Le taux d’usure est le taux maximum auquel les banques peuvent prêter. Composé du taux d’intérêt de la banque, du coût de l’assurance, des frais de dossiers ainsi que de tous les frais liés au crédit immobilier, le TAEG (Taux Annuel Effectif Global) ne doit pas dépasser ce taux plafond d’usure. Fixé par la Banque de France tous les trimestres, le taux d’usure est calculé sur la base des taux moyens pratiqués par les banques durant les 3 derniers mois et augmentés d’un tiers. L’utilité du taux d’usure n’est pas toujours bien comprise. Il a pour objectif de protéger les emprunteurs contre des taux d’intérêts qui pourraient être abusifs et permet également d’éviter une situation de surendettement.

    Ce taux d’usure censé protéger les emprunteurs est devenu problématique depuis quelques temps. En effet, la hausse soutenue des taux d’intérêts amorcée depuis le début de l’année 2022 et un taux d’usure qui augmente, certes, mais à un rythme plus lent, ont fait que plusieurs dossiers d’emprunteurs se sont retrouvés bloqués, notamment au dernier trimestre 2022.

    Le relèvement du taux d’usure au 1er janvier 2023 va ainsi permettre à plusieurs dossiers bloqués jusqu’ici de redevenir solvables. Une fenêtre de tir à saisir donc pour les emprunteurs qui sont sur le point de concrétiser leur projet. Les chasseurs immobiliers tels que Homelike Home vérifie toujours la faisabilité d’un projet d’achat immobilier en amont, lors de la définition du cahier des charges par exemple.

    L’actualité de l’immobilier en 2023 :

    Passoires thermiques, Carnet d’information du logement, évolution de MaPrimeRénov’, prolongation du RGE qualification-chantier, DPE, Pinel… Le début d’année est riche en nouveautés pour les acteurs de l’immobilier.

     

    • Quid des passoires thermiques et conséquences du DPE ?

    En 2023, la réglementation concernant la location des passoires thermiques va se durcir. Ainsi, dès janvier 2023, les habitations consommant plus de 450 kWh / m2 par an en énergie finale ne pourront plus être mises à la location.

    À compter du 1er avril 2023, les vendeurs de logements individuels classés F et G devront obligatoirement fournir un audit énergétique, en plus des autres diagnostics.

    Par ailleurs, à compter du 1er janvier 2023, la vente ou la cession d’un logement devra être accompagnée d’un Carnet d’Information du Logement. Ce document est établi à la construction ou après la réalisation de travaux ayant un impact significatif sur la performance énergétique du bien immobilier.

    En 2025, ce sont les logements notés G qui seront eux aussi interdits à la location.

    En 2028, ce sont les logements classés F qui seront frappés de cette interdiction.

    Au total, 5 millions de logements classés F et G devront subir une rénovation énergétique sous peine d’être exclus du marché de la location immobilière. 

    De plus, les copropriétés de plus de 15 ans et comprenant plus de 200 lots devront instaurer un plan pluriannuel de travaux.

    La performance énergétique d’un bien peut diminuer considérablement sa valeur. Avec la mise en place du nouveau DPE,  la décote frise les 15% pour les biens immobiliers notés en G (passoires thermiques) en comparaison avec les maisons classées A (logement performant), notamment à Dijon, Reims, Rennes et Angers…Ces décotes sont moins importantes dans les grandes villes telles que Bordeaux, Lyon et sont de l’ordre de -5%.

    D’après le ministère du logement, près de 90 000 logements sont concernés. L’objectif de la loi est de pousser les propriétaires à faire des travaux pour mieux isoler les logements mais tous n’en ont pas les moyens et les entreprises de bâtiment sont souvent débordées.

    • La revalorisation des aides au logement :

    Un changement notable en matière de logement pour la prochaine année a trait à la revalorisation des aides au logement. Les ALS et APL sont revalorisées de + 3,5 %, l’effet étant rétroactif au 1er juillet 2022. Pour limiter l’augmentation des loyers, un « bouclier loyer » mis en place jusqu’au 30 juin 2023, plafonnant la hausse à 3,5 %.

    • Maintien du bouclier tarifaire :

    Le gouvernement souhaite maintenir les boucliers tarifaires sur l’énergie. La hausse des prix du gaz sera limitée à 15 % en janvier 2023 et celle de l’électricité sera limitée à 15 % en février 2023.

    Les ménages aux revenus modestes recevront également un chèque énergie, courant avril 2023, sans avoir de démarches à effectuer.

    • L’évolution du dispositif Pinel :

    L’avantage fiscal Pinel sera réduit pour les acquisitions signées après le 1er janvier 2023. Seuls les logements répondant aux critères du Pinel+ (haute performance énergétique, surface, présence d’un espace extérieur et double exposition) pourront continuer à bénéficier des taux pleins.

     

    • Disparition de la taxe d’habitation :

    Propriétaires occupants et locataires n’auront plus à s’acquitter de la taxe d’habitation sur leurs résidences principales, quel que soient le montant de leurs revenus.

    Les résidences secondaires restent soumises à la taxe d’habitation. Certaines communes pourront appliquer également une surtaxe !

    En revanche, la taxe foncière est bien maintenue, et pourrait même fortement augmenter dans des villes comme Paris, ou l’augmentation sera de + 52%.

     

     

    Voici donc un panorama des principales modifications à envisager en matière immobilier, pour l’année 2023. Quid de la diminution des prix ?

    Pour l’instant, il est trop tôt pour se prononcer, mais il est certain que les logements avec un mauvais DPE, vont voir leur prix de vente diminuer.

    On s’attend cette année 2023, à vivre une baisse des prix de l’immobilier. La faute à l’inflation qui réduit le pouvoir d’achat des acquéreurs, mais aussi la hausse des taux d’intérêts. En effet, emprunter pour acheter un bien coûtera plus cher en 2023, qu’en 2021.  Les grands réseaux comme la FNAIM anticipent une chute des prix entre – 5 et – 10 % en moyenne pour 2023. Logiquement, l’apport personnel nécessaire pour acquérir un bien augmente et toute hausse des taux d’emprunt va diminuer la part des ménages dits « solvables » !

    Acheter un bien immobilier nécessite d’être bien accompagné, notamment par un chasseur immobilier qui défend les intérêts de l’acheteur, afin d’acheter au bon prix, et de savoir aussi anticiper les travaux à envisager, aussi bien sur le bien immobilier que dans la copropriété.

     

     

    Belle année 2023

    Homelike Home et Homelike Office vous souhaitent une très belle année 2023, placée sous le signe de l’immobilier.

    Un début d’année 2023 placée sous le signe d’un achat immobilier avec notamment le taux d’usure revu à la hausse à partir du 1er janvier 2023. Le taux d’usure est passé de 3,05 % à 3,57 % pour les crédits immobiliers sur 20 ans et plus.

    Dans un climat d’inflation et donc de hausse des taux d’intérêt, la croissance du marché immobilier devrait se maintenir, mais à un rythme plus lent. Ainsi, les prix devraient continuer à augmenter en France en 2023. Ainsi, on estime à + 3 % la croissance des prix en 2023 sur l’ensemble du territoire français. Toutefois, cette augmentation générale des prix cachent de grandes disparités.

    Un conseil, une résolution pour cette nouvelle année 2023, faites appel à la meilleure équipe de chasse immobilière en France, Homelike Home, pour dénicher le bien immobilier de vos rêves. Un conseil : profitez de ce début d’année pour emprunter le plus rapidement possible….

    Suivez-nous sur Instagram